Céline-Élodie Duchemin

Thérapeute au service du Vivant

Ce qui m'anime : Accompagner l'évolution !

J’ai d’abord choisi le métier de journaliste pour répondre à cette question : Comment changer le monde ? Passionnée par la Transition que l’humanité vit actuellement, j’ai tendu mon micro partout où des initiatives fleurissaient. A mesure que j’avançais dans ma quête, mon regard s’est tourné vers l’intérieur et la question est devenue : Comment être le changement que je veux voir dans ce monde ? Cette question m’anime encore aujourd’hui. Car le changement est infini !

Et comme la vie est le chemin, je chemine… et j’ai la joie d’accompagner des êtres sur leurs propres chemins de réalisation. La finalité étant de reconnaître la beauté et l’amour qui sont là, de leur prêter attention. Et d’accepter la responsabilité d’être humain qui nous est proposée.

Au fil du chemin, j’ai exploré notamment :

La psychologie, la Gestalt thérapie, l’approche du clown, la respiration holotropique, le transgénérationnel, les constellations, l’écologie Intérieure, l’alchimie émotionnelle, l’astrologie, l’approche des multiples parts de soi et la Sophro-analyse des mémoires prénatales, de la naissance et de l’enfance.

Ces approches m’ont enthousiasmée par leur pertinence. Certaines m’ont parues fondamentales à transmettre car elles relèvent de la compréhension de l’humain et de comment prendre soin de notre vie intérieure. J’anime donc des stages d’écologie intérieure et j’accompagne en thérapie individuelle.

En tant que Thérapeute, je me suis formée :

  • à la psychopathologie avec le psychanalyste Alain Héril,
  • à l’écologie Intérieure avec Yann Thibaud,
  • à l’accompagnement thérapeutique avec le psycho-praticien Jean-Guillaume Bellier,
  • à la sophro-analyse des mémoires prénatales de la naissance et de l’enfance avec Christine Louveau, elle même formée par le Dr Claude Imbert, spécialisée dans la libération des mémoires de la vie intra-utérine. (dont les mémoires inconscientes de perte gémellaire précoce),
  • et à l’école de la vie qui n’a de cesse de m’enseigner, m’ouvrir et me rappeler à la justesse.

Étant de nature Hypersensible, je connais de l’intérieur les problématiques des « Hypers » (sensibles, efficients, émotionnels…) : Celles et ceux que l’on nomme les « Zèbres » ou encore les « Indigos ». Personnellement, j’aime les appeler les « Enfants du Nouveau Monde » qui, par leur sensibilité exacerbée semblent parfois inadaptés. Mais une fois intégrées leurs subtiles particularités ils réalisent qu’ils participent à créer une ère nouvelle sur Terre : une ère d’harmonie et de respect du vivant. Je constate combien il est vital pour ceux là de recevoir l’empathie et l’accompagnement soutenant dont ils ont besoin pour convertir ce qu’ils pensent être « leurs failles » en force et en estime de soi. Ils peuvent alors offrir au monde leur singularité tant attendue. C’est avec beaucoup de joie et d’amour que je les y accompagne.