Berger nomade: le chaînon manquant entre agriculture et élevage

57mn

Thomas offre aux viticulteurs un desherbage naturel

Manquant de moyens pour s’installer comme éleveur classique, Thomas Marcilly innove et réinvente un métier aujourd’hui quasi disparu : le berger nomade.

Le succès de son initiative prouve qu’elle répond à de véritables besoins.

Principalement: le désherbage naturel et l’amendement des terres cultivées. Thomas recrée ce maillon manquant de l’organisation agricole actuelle, qui a tellement spécialisé et séparé agriculture et élevage qu’elle se prive ainsi d’une complémentarité évidente. Il n’est pourtant pas simple de remettre du bon sens dans l’agriculture comme en témoigne thomas, qui a été aidé dans son installation par l’association Grappe 3 et le projet La vigne bêêêle.

Aller plus loin

Écrire un commentaire